• Le prix de l'Addict Lecture (Tag)

    Et voici mon tout premier Tag ! Pour ce tag, j'ai été nominé par Cassieelle m'a posé cinq questions. Je dois ensuite nominer cinq blogueur(euse)s que j'estime digne de cette récompense, et leur poser à mon tour cinq questions.

     

    Quel est ton genre littéraire préféré ? Ton détesté ?

    Pour mon genre préféré, c'est très facile ! sans hésitations aucune LE POLAR ! Qu'il soit thriller ou simple policier bien classique, m'importe peu. D'ailleurs je vais en profiter pour passer un mini coup de gueule : Pourquoi tous le policiers devraient absolument être classés dans la catégorie thriller ? parce que ça fait vendre ? mouais ... A force de se servir de cette catégorie comme fourre-tout je trouve que le lecteur est perdu ! (moi, je le suis souvent en tous cas) Qu'on se le dise, classer un livre dans la catégorie Policiers ne fait pas de lui un mauvais livre loin de là !! 

    Pour mon genre détesté, ça va être plus dur ! cette année était placé, pour moi, sous le signe de la diversification de mes lectures et découvertes des genres que je ne lis jamais. J'ai par exemple fait mes premiers pas dans les univers de la science-fiction et de la romance, genre que je ne lisais absolument jamais ! Même loin de ma zone de confort, j'ai fait de belles découvertes, j'aurais donc tendance à dire que je suis capable d'apprécier à peu près tous les genres. Cependant j'ai pu constater que j'avais plutôt du mal avec les livres "jeunesse" en ce moment. Je dirais donc les "jeunesse" même si ce n'est pas un genre littéraire à proprement parlé

     

    Penses-tu que ton blog t’incite à lire davantage ?

    Clairement NON ! par contre les blogs des autres, c'est une évidence que oui ! et d'ailleurs, merci à vous tous ami(e)s blogueurs

     

    J’ai une panne livresque, quel(s) livres me conseilles-tu ?

     voyons voir, un livre facile à lire, immersif avec de l'humour tant qu'a faire ... je dirais comme ça Cherche jeune femme avisée de Sophie Jomain, mais connaissant le sens de l'humour de mon intervieweuse je lui proposerait bien Petits suicides entre amis de Arto Paasilinna. Comme je sais que les pavés ne lui font pas peur je lui conseillerais surtout Eragon de Christopher Paolini, pour qu'elle mette le nez dans un saga absolument géniale, comme ça, d'un coup, elle repart pour quatre livres !!

     

    Ta PAL est-elle un complexe, ou en es-tu fier(e) ?

    Une fierté ! Je dirais même plus : une NÉCESSITÉ !

    Et pourtant à l'heure de mes débuts dans l'antre des tentations qu'est le forum Livr'addict, c'était un complexe ! Je me souviens avoir assez mal vécu, quand elle a passé la barre des 50. Finalement, elle a maintenant largement passé la barre des 100, et je trouve ça très rassurant ! Comme ça, quelle que soit mon humeur, mon état d'esprit ou mon envie, j'ai ce qu'il me faut sous la main. Et puis j'adore cette sensation d'avoir une mini librairie à domicile !!

     

    Ton dernier achat livresque ?

    Au creux de ma main, tu n'es plus rien de Oxanna Hope

     

     

    Mes nominés sont NanounetteWhiteKyradieuseChris 

    Mes questions pour vous sont les suivantes :

    Quel est le dernier livre qui t'ait fait franchement rire ?

    Cites moi le(s) livre(s) qui t'ai(en)t traumatisé .

    Quel est le personnage de roman dans lequel tu te soit le plus reconnu ?

    Quel serait pour toi l'environnement de lecture idéal ? (Je veux du détail ;) faites moi rêver)

    Quel est le décor de roman le plus grandiose que tu te soit imaginé ? 

     


    14 commentaires
  • L'homme de Lewis - Peter May

    L'homme de Lewiséditions Rouergue noir, policier, ebook

     

     

    Synopsis : En rupture de ban avec son passé, Fin Macleod retourne sur son île natale de Lewis. La mort tragique de son jeune fils a pulvérisé son mariage. Impuissant et résigné, il a quitté la police. La lande balayée par les vents, la fureur de l’océan qui s’abat sur le rivage, les voix gaéliques des ancêtres qui s’élèvent en un chant tribal : il pense pouvoir ici retrouver un sens à sa vie. 

    Mais, Fin à peine arivé, on découvre le cadavre d’un jeune homme, miraculeusement préservé par la tourbière. Les analyses ADN relient le corps à Tormod Macdonald, le père de l'amour de jeunesse de Fin, et font de lui le suspect n°1. C’est une course contre la montre qui s’engage alors : l’inspecteur principal est attendu sur l’île pour mener l’enquête et il n’épargnera pas le vieil homme, atteint de démence sénile.
    Au rythme des fulgurances qui traversent l'esprit malade de Tormod, le passé ressurgit, douloureux, dramatique, et dévoile le sort que la société écossaise a réservé pendant des décennies aux "homers" : ces enfants orphelins ou abandonnés que l’Eglise catholique envoyait sur les îles Hébrides.
    Après "L’Île des chasseurs d’oiseaux", on retrouve ici avec bonheur la figure d’un enquêteur indécis à la croisée des chemins, tenté de construire son avenir sur les cendres du passé. L’Ecosse mystérieuse, majestueuse et sauvage est un écrin de rêve pour ces vies dans la tourmente, magistralement orchestrées par Peter May.


     Ce livre a été lu en commun avec ma copinaute Licorne, et dans le cadre du challenge "1 mois spécial saga"

    Mon avis : Après le gros coup de cœur de l'île des chasseurs d'oiseaux, me voilà plongé dans le deuxième volet de cette trilogie.

    Le retour sur l'île de Fin dans le précédent épisode, l'a amené à une totale remise en question, il a désormais quitté la police et reviens sur l'île pour s'y installer ; retaper la maison de ses parents et repartir à zéro auprès du fils qu'il s'est découvert. Alors qu'il pensait s'être retiré loin de tout, la découverte d'un cadavre vieux de 50 ans dans une tourbière de l'île va le forcer à reprendre du service. En effet le mort semble être lié à Tormod Mac Donald qui n'est autre que le grand père de son fils. L'ancien souffre de démence sénile et ne pourra se défendre face à l'inspecteur venu de la capitale qui voudra régler cette affaire au plus vite. Fin dispose donc d'une semaine avant son arrivée sur l'île pour aider la police locale à résoudre l'énigme.

    Après mon coup de cœur, pour l'île des chasseurs d'oiseaux, c'est avec grand plaisir que je me suis replongé dans cette ambiance si particulière et avec les décors grandioses propre à cette îles des Hébrides que nous dépeint Peter May avec brio. Pourtant on se rends vite compte que l'île et plutôt inhospitalière, entre un climat exécrable et des gens peu ouvert à l'extérieur. Ce côté là, m'a encore beaucoup plus marqué que dans le premier épisode de la saga, mais c'est étrange ça m'a tout de même donné envie d'y aller ; je me verrais bien dans la petite maison de Marsailli surplombant les falaise, le cul sur un fauteuil avec un livre, dans un calme uniquement troublé par la pluie qui fouette les carreaux et par le sifflotement d'une bouilloire sur un feu de tourbe ... bon, j'arrête de rêver et je reviens au livre. Comme vous le voyez j'ai à nouveau été totalement charmé par mon voyage sur cette île, et pourtant ce ne sont pas l'ambiance et les paysages qui m'ont le plus marqué !

    Ce coup-ci, ce sont vraiment les personnages qui m'ont fait succomber ! Enfin, les personnages ... surtout un, j'ai nommé Tormod Mac Donald, le père de Marsailli. Véritable pierre angulaire du livre, c'est avant tout son histoire que nous allons découvrir. Touché par la maladie d'Alzheimer, il a nous faire part tout au long du roman, des bribes de souvenirs qui lui reviennent, pour enfin lever le voile sur ses secrets ... Toute cette partie à la première personne nous fait rentrer en contact plus étroit avec lui. J'ai vraiment été très touché par ce personnage. Je n'ai eu de cesse de vouloir connaître toute son histoire ; si j'ai eu du mal à reposer le livre pour aller me coucher, c'est en grande partie à cause de lui. La partie démence et égarement est vraiment bien traité par l'auteur, de manière très digne ! Plus que son histoire, c'est celle de tous les "homers" que nous allons découvrir. Ces jeunes orphelins ont été envoyés par le gouvernement pour repeupler ces îles, et servir de quasi esclave à leurs famille d'acceuil. Je connaissais la façon dont l'empire britannique avait peuplé l'Australie, mais je ne savais pas qu'il en avait été de même sur le territoire Britannique.

    Passons maintenant à l'intrigue à proprement parlé. Comme pour le premier tome, elle est très bien ficelé ; mais comme dans le premier, j'ai découvert le coupable et le lien entre l'action présente et les souvenirs assez tôt dans l'histoire. Toujours comme dans le premier, ça ne m'a pas gêné le moins du monde, car je n'en avais encore une fois découvert qu'une partie seulement. Peter May m'a encore surpris, grâce notamment, à un personnage haut en couleur au sujet duquel, je ne vous en dirais évidemment pas plus. A noter, la fin pleine d'humanité et de tendresse que j'ai adoré.

    En bref, une ambiance vraiment à part qui vous absorbe complètement, des décors grandioses, des personnages qui vous emeuvent et une intrigue qui tiens la route ; que demander de plus ? Vous l'aurez compris, le  coup de cœur pour cette saga est largement confirmé ! à découvrir ABSOLUMENT !

    Ma note : 19/20           La vérité sur l'affaire Harry Québert

     

    Vous pourrez trouver l'avis de Licorne par ici.


    4 commentaires
  • Mortel secret (Angela tome 1 version 2016) - Julia M. Tean

    Mortel Secret (Angela Tome 1 version 2016)

     

    éditions Rebelle, fantastique jeunesse, 316 pages.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Synopsis : Depuis qu'Isaac Hayden est entré dans ma vie, rien n'est plus pareil. Beau à se damner, mystérieux et séducteur, il ignore combien je suis dangereuse. J'aurais dû le mettre en garde, mais c'est trop tard. Il est maudit. Comme moi. Le compte à rebours est lancé. Je dois le sauver, et je suis prête à tout pour lui, même à me brûler les ailes.


    Pourquoi ce livre ? Il faut tout d'abord savoir que ce livre est en fait une ré-écriture complète du roman du même nom publié en 2011, qui était le premier de l'auteure. Tout a été remanié, et pas moins de 9 chapitres ont été ajoutés. Julia M. Tean a décidé de me faire confiance en me proposant une bêta lecture de ce roman ! J'en profites d'ailleurs pour la remercier chaleureusement pour ce beau cadeau.

    Mon avis : 

    Angela, adolescente de 16 ans est victime depuis son enfance de rêves prémonitoires. Elle a ainsi vu la mort de sa mère, et celle de sa meilleure amie bien avant qu'elles n'interviennent. Bien qu'étant âgée à l'époque de 8 ans, elle s'en veut toujours de n'avoir rien pu faire. Persuadée d'être victime d'une malédiction et d'être un « chat noir » pour tout ceux qui lui sont proche, elle ne se lie avec personne. Même Nicolas, dont elle est pourtant éprise est repoussé, seul Debbie ne la laisse pas l'éloigner d'elle. Pourtant, l'arrivée, au lycée, d'Isaac risque de tout changer. Beau comme c'est pas permis il l'attire sans qu'elle n'arrive à expliquer pourquoi, de manière presque surnaturelle. Va t-elle résister ? Et Nicolas dans tout ça ?

     C'est avec un très grand plaisir que je retrouve la plume de cette auteure que j'ai tant aimé dans ses deux précédents ouvrages que j'ai lu. Ici l'écriture est tout de même beaucoup moins noire, forcément le livre l'est beaucoup moins. Elle est très poétique, presque contemplative par moment, c'est un vrai régal. Je pense à une scène en particulier, qui m'a beaucoup marqué, où on touche presque à la grâce ! Il faut dire que les paysages savoyard sous la neige s'y prêtent très bien. Je ne connais pas du tout cette région, j'ai désormais très envie d'aller y faire un tour.

     C'est donc Angela, elle même, qui va nous raconter son histoire. On va revivre avec elle cette espèce de montagne russe émotionnelle que l'on peut vivre à son âge. On la sent tiraillée, indécise, exaltée, complètement paumée par moment et en même temps très courageuse et très mûre. On va ressentir pour elle de la tendresse, de la compassion, mais elle va aussi nous agacer un petit peu à force de changer d'avis, on va même avoir du mal à la comprendre par moment, bref une adolescente criante de vérité. Et ça, c'est quelque chose qui m'a beaucoup plu ! On voit trop souvent dans la littérature « dite jeunesse » des ado beaucoup trop « parfait » souvent totalement vertueux, c'est d'ailleurs en partie pour ça que je délaisse quasiment complètement le genre. 

    Tant qu'on est dans les personnages, ces dames vont être ravie il y a du beau garçon, des pectoraux saillants et des torses musclées ; et c'est là un petit reproche que je pourrait faire à l'auteur ; nous les hommes on se sent oublié, on a pas vraiment de jolies femmes à se mettre sous la dent, c'est presque frustrant lol.

    Une mention toute particulière pour Nicolas dans lequel je me suis totalement reconnu. Évidemment je porte le même prénom, mais vraiment c'est totalement moi ado ! (les pectoraux en moins bien sûr !) il m'a d’ailleurs renvoyé plein de choses, il m'a bouleversé. Je ne vais évidemment pas vous parler de tous les personnages car il sont nombreux, sachez juste qu'ils sont tous très soignés notamment dans leur psychologie.

    Si je ne vous parle pas d'un des principaux protagoniste : Isaac, c'est totalement volontaire je préfère laisser le mystère entier pour qu'il puisse pourquoi pas, vous envoûter vous aussi.

    Une fois la période de mise en place du décor où on se laisse bercer par une plume toute en douceur ; on entre dans le vif du sujet : Les anges. Alors, je vous préviens tout de suite, oubliez ce que vous savez à leur propos ou ce que vous imaginez, on est bien loin ici des petits bébés joufflus avec une harpe. Vous allez mettre le nez dans une véritable mythologie ! C'est très détaillé, très précis, très complet et par dessus tout : original. J'ai notamment beaucoup apprécié la notion d'affranchis et d'ange sœur. Dans cette deuxième partie, tout s’accélère, il va désormais être très dur pour vous de reposer le bouquin, vous allez être complètement absorbé, jusqu'à une conclusion plutôt surprenante.   

    Enfin j'ai adoré la substance que l'auteure donne à son récit à travers notamment des messages de tolérance, de féminisme ... en un seul mot : très humain ! On est également amené à réfléchir sur la religion ou les apparences. Ce petit plus est quelque chose à laquelle je suis très sensible, c'était ma cerise sur le gâteau ! Ajoutez à cela quelques petites touches d'humours et vous comprendrez pourquoi j'ai été totalement charmé par cette histoire.

    En bref, une très belle histoire un peu douce-amère dans un monde d'anges particulièrement intéressant, que je vous invite vivement à découvrir. Je n'ai désormais plus qu'a me pencher sur le reste de la saga, qui j'en suis sûr, me promet encore de bons moments de lecture.

     

    Ma note : 17/20

     


    10 commentaires
  • Cherche jeune femme avisée - Sophie Jomain

    Cherche jeune femme avisée 

     

    éditions J'ai lu, romance, ebook 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Synopsis : Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d’imaginer qu’il se laissera convaincre de l’embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d’avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C’est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu’il accepte sa folle candidature.
    Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons… Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare…


     Pourquoi ce livre ? C'est vrai ça pourquoi ? Je ne lis jamais de romance, moi ! Et bien justement l'année 2016 est pour moi, une année d'ouverture à d'autres genre, ceux que je ne lis jamais. Et puis, j'avais fait une promesse à Nanounette, ma comparse, elle m'a donc fortement conseillé celle-ci !

    Mon avis : Nous allons suivre ici, Gabrielle, une jeune femme qui a perdu son emploi, sa passion, dans un domaine où elle est désormais complètement grillée. Se retrouvant sans aucune ressources, et au bout de ses modestes économies, elle se voit contrainte de postuler pour un poste, où elle n'a ni qualification, ni expérience, dans un cabinet d'avocat. L'entretien d'embauche, est pour le moins catastrophique, en repartant elle entends que le riche avocat cherche une nounou pour ses enfant, elle ravale alors sa fierté et tente de le convaincre qu'elle sera meilleure gouvernante que secrétaire juridique ...

     C'est donc ma première expérience dans ce genre littéraire, mais c'est également ma première expérience avec l'auteur. La première chose qui m'ait marqué c'est la très grande simplicité de sa plume, c'est vraiment écrit sans aucune fioriture, un peu comme si elle nous racontait son histoire assis à la terrasse d'un café. Ce qui est pourtant pour moi d'habitude plutôt un défaut, ne m'a au final pas dérangé du tout. Du coup l'écriture rapproche même plutôt l'auteure et le lecteur, et m'a permis de vraiment ressentir l'histoire qu'elle nous raconte. Ce sentiment est renforcé par l'humour un poil burlesque, très présent tout au long du livre.

    Cet humour est bien évidemment incarné par Gabrielle, qui est le véritable épicentre de l'intrigue. Gaby, je l'ai quasi immédiatement adoré ! Jeune femme, maladroite, et absolument pas sûre d'elle, mais qui fait tout pour s'affirmer et ne pas se laisser embobiner, elle est doucement folle, défends ces valeurs et ne s'arrête pas une seule seconde ; elle est surtout terriblement attachante et attendrissante même. J'avais une copine un peu comme elle ; en fait c'est peut être ça, justement le truc, on doit tous avoir une copine un peu comme elle. Dans l'autre coin, nous avons Adrien du Bérail, le Patron , et lui, de l'humour, il n'en a pas tellement le sens. C'est l'exact opposé de Gabrielle, il ne vit quasiment que par et pour son boulot. Homme de pouvoir il ne supporte pas que quelque chose lui résiste, tout se passe comme IL l'a décidé, il ne fait clairement pas dans les sentiments. Un petit peu caricatural, il est cependant plus complexe qu'il n'en a l'air, et on sent bien qu'il y a un petit nounours à la guimauve caché à l'intérieur, même s'il est vraiment bien caché. Côté parasites personnages secondaires, si Jane m'a plutôt plus, Martin m'a franchement insupporté (en même temps c'est un peu ce qu'on lui demande).

    Côté intrigue, maintenant, c'est là où j'avais les plus grosses craintes, mais finalement, non, ça tiens la route ! Évidemment, le patron et l'employée vont se tourner autour (pas bien !), pendant que les deux zigotos ex, vont leur mettre des bâtons dans les roues ; mais l'auteure y a mis autre chose qu'une simple histoire d'amour. Elle aborde par exemple le thème de la maladie de l'enfant et de la réaction du parent pour faire face ; mais elle l'aborde de façon plutôt légère et pas tellement moralisatrice, j'ai beaucoup aimé.  J'aurais juste deux petites bricoles à reprocher : pourquoi lorsqu'on décrit un bel homme (ou une belle femme d'ailleurs) se sent-on obligé de le comparer à un acteur célèbre ? (Il y a des gens qui ne regarde pas du tout la télé et qui vont très peu au ciné !) et puis madame Jomain je ne pense pas qu'on puisse dire qu'une fille, qui fasse un 90 C, ait une petite poitrine ! (et, c'est un homme qui parle) Ou alors, je comprends mieux pourquoi autant de femme font un complexe par rapport à ça.

    En bref, cette histoire que j'ai dévoré en une journée de vacances, est une très bonne lecture détente. J'ai vraiment passé un bon moment avec Gaby. Je ne sais pas du tout si toutes les romances contemporaines sont de la même acabit, mais ça ne devrait pas être ma dernière : expérience concluante ! Merci Nanounette. Je commencerais surement par D'un commun accord qui est "le volet suivant". Pour d'autres, je n'hésiterais pas à prendre des conseils.

    Ma note : 15/20

     

    Ce livre a été lu dans le cadre du challenge :

    http://2.bp.blogspot.com/-EbKElB1PJXQ/VieSntwiviI/AAAAAAAAF2A/HtFTayWRDgg/s320/abc2016.jpg


    15 commentaires
  • Challenge 1 mois spécial suites de saga

    On a tous des sagas en cours plein nos PAL, ces sagas dans lesquels on a très envie d'avancer, mais qui n'avancent pas car on trouve toujours d'autres lectures prioritaires. L'idée de se faire un mois réservé aux suites de sagas est venue à Cassie. Ce qui était au départ une simple résolution personnelle, est devenu finalement un véritable challenge, dont voici les régles : 

    Les modalités, attention c’est sévère :
    Ce mois est réservé aux suites de sagas !
    -    Interdiction de lire autre chose, sinon le challenge est caduque (c’est pour ça que je ne le fais que sur un mois, je ne tiendrais pas sinon). Je n’irai pas vérifier vos suivis, je vous fais confiance, on est là aussi pour se faire plaisir !
    -    On ne commence aucune saga ! Vous pouvez lire un tome 1 uniquement si vous avez déjà lu d'autres tomes, je pense notamment aux sagas dont les tomes peuvent se lire indépendamment.
    -    Une exception : si vous avez une (ou plusieurs) LC prévue et qu’elle ne rentre pas dans ce challenge et si vous avez une lecture "obligatoire" pour un challenge (ou même pour l'école pour ceux qui y sont encore icon_grin )
    -       un billet sur le blog n'est pas obligatoire, mais si vous n'en faites pas, quelques mots d'appréciation sont quand même nécessaires. Quand vous validez votre lecture, n'oubliez pas d'indiquer la saga, le nombre de pages, le format (poche, ebook, broché) et bien sûr si vous avez terminé la saga icon_wink


    Les points
    :
    -    1 point par livre lu
    -    1 point supplémentaire si vous terminez la saga
    -    1 point supplémentaire, si le livre fait plus de 400 pages pour un poche, plus de 350 pour un broché, plus de 350 pour un ebook.

    Ce challenge se déroulera sur le mois de Septembre. Il s'agit d'une session de test, mais une répétition semestrielle est envisagée.

    Je n'ai pas de programme préétablie car je ne les tiens quasi jamais mais j'aimerais beaucoup caser durant le mois :

    Le seul qui soit sûr puisqu'une LC est prévue : Le purgatoire de Dante Aliegheri.

    Sinon :

    Les lames du cardinal

    Hunger games

    Un petit disque monde

    et un San-Antonio

    ah et j'allais oublier un Gemmel bien sûr : Druss, La légende !

    Si je suis motivé le dernier épisode d'Erika Falck de Camilla Läckberg.

    pour les deux premier j'hésite même à finir les sagas d'affilé, enfin bref je vous tiendrais au courant au fur et à mesure.

    Je m'estimerais heureux si je réussi à en lire 5, mais j'espère arriver à en lire 6

    Si vous voulez nous rejoindre : c'est par ici que ça se passe !


     

     Avancée dans le challenge 

    Première lecture validée : L'homme de Lewis de Peter May 1 point


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique