• Fahrenheit 451 - Ray Bradbury

    Fahrenheit 451

     

     

    science fiction ebook    

     

     

     

     

     

     

     

    Synopsis : 451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s'enflamme et se consume.
    Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d'un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l'imaginaire au profit d'un bonheur immédiatement consommable.
    Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.
                                                                                 


    Pourquoi ce livre ? Il a fait l'objet du book club livraddict du mois de Mars, je n'aurais pas forcément eu l'idée de le lire autrement mais je n'ai pas laissé passer l'occasion de découvrir ce grand classique de la science-fiction

    Mon avis : Ray Bradbury nous mets donc face à une société, dans laquelle le livre est banni, plus que banni, il est traqué et tout de suite détruis par le feu. Mais bien plus que les livres, ce sont la connaissance et la réflexion qui sont absente de ce monde. Franchement pas joyeux tout ça ! et pour tout dire plutôt inquiétant ! Les hommes se contentent de se laisser vivre sans se poser de question ("on" ne leur laisse pas l'occasion de s'en poser de toutes façon !) et "d'être heureux". Aucune décision n'est prise de toute façon "on" se charge de leur bonheur, "on" sait ce qui est bon pour eux.

    "Si vous ne voulez pas qu'un homme se rende malheureux avec la politique, n'allez pas lui casser la tête en lui proposant deux points de vue sur une question ; proposez-lui-en un seul. Mieux encore, ne lui en proposez aucun. Qu'il oublie jusqu'à l'existence de la guerre. Si le gouvernement est inefficace, pesant, gourmand en matière d'impôt, cela vaut mieux que d'embêter les gens avec ça"

    Montag fait donc partie des pompiers, ce corps d'élite qui sert désormais à chasser les livres et à les détruire jusqu'au dernier en brûlant carrément toute la maison qui les abritait. Notre pompier va rencontrer Clarisse, une jeune voisine, qui va lui parler d'un autre mode de vie ; avec des livres, des interactions sociales (parce que, oui ça aussi c'est banni, on a supprimé les vérandas des maisons car les gens s'y réunissaient pour discuter : sacrilège !). Cette dernière va petit à petit faire vaciller la foi de notre Montag jusque dans ces fondements ... 

    J'ai plutôt eu du mal sur le début du livre. L'auteur à une écriture assez complexe, pleine de métaphore ; mais cette écriture dégage finalement une certaine poésie. Poésie qui tranche complètement avec ce monde plat, terne, où la moindre forme de sentiment est tout bonnement absente. Sans trop savoir  exactement à quel moment, ce constat à fini par me sauter aux yeux ; à partir de ce moment là,  j'ai été complètement absorbé par ma lecture !

    Mis à part le style, la première chose qui nous frappe, c'est que cette mise en garde que nous adresse l'auteur est toujours incroyablement d'actualité, bien qu'écrite il y a plus de 60 ans. Preuve en est, les destructions massive d'oeuvre d'art et architecturales par des fanatiques religieux qui ont été perpétré en Afrique ces dernières années.

    La seconde c'est évidement à quel point une telle oeuvre nous fait réfléchir ! Ce n'est pas l'intrigue somme toutes assez simple et banale qui est importante. L'essentiel et dans les questions et les réflexions qu'elle nous permet de soulever. Sur l'importance de la culture et du savoir, évidement, sur l'importance de penser par soi même et de ne pas se laisser dicter nos actes, mais aussi sur l'invasion de la technologie dans notre société qui risque de nous désociabiliser. Sur l'ensemble je trouve le tout très juste et très bien anticipé, seul le dernier point me laisse un peu plus optimiste que l'auteur.

    Je vous disais que ce livre était lu dans le cadre d'un book club, c'est là qu'on se rend compte réellement de la portée de l'oeuvre ; il est assez impressionnant de voir à quel point elle a été ressentie différemment par les participants. Ce book club était vraiment très enrichissant et a fait évolué ma perception sur quelques points d'analyse. Je suis donc resté volontairement assez évasif dans ma chronique afin d'influencer le moins possible un futur lecteur. C'est pour moi, un livre que tout le monde devrait avoir lu au moins une fois, alors lisez le, faites vous votre propre opinion, et n'hésitez à venir en parler.

    Pour moi, ce livre est malgré tout au final plutôt optimiste, je sais que cet avis est loin de faire l'unanimité ! Et vous ? dans quel camp êtes vous ?

    Ma note : 17/20.

    Ce livre a également été lu dans le cadre du challenge

    http://2.bp.blogspot.com/-EbKElB1PJXQ/VieSntwiviI/AAAAAAAAF2A/HtFTayWRDgg/s320/abc2016.jpg


    4 commentaires
  • Petits suicides entre amis - Arto Paasilinna

     Petits suicides entre amis

     

    éditions Folio , 292 pages

     

     

     

    Synopsis : "SONGEZ-VOUS AU SUICIDE ?
    Pas de panique, vous n'êtes pas seul.
    Nous sommes plusieurs à partager les mêmes idées, et même un début d'expérience. Ecrivez-nous en exposant brièvement votre situation, peut-être pourrons-nous vous aider. Joignez vos nom et adresse, nous vous contacterons. Toutes les informations recueillies seront considérées comme strictement confidentielles et ne seront communiquées à aucun tiers. Pas sérieux s'abstenir. Veuillez adresser vos réponses Poste restante, Bureau central de Helsinki, nom de code "Essayons ensemble"."

    Deux suicidaires se retrouvent fortuitement dans une vieille grange où ils souhaitaient partir tranquilles. Entravés dans leurs funestes projets, ils se mettent en tête de rassembler d'autres désespérés pour monter une association. Commence alors, à bord d'un car de tourisme flambant neuf, un périple loufoque mené à un train d'enfer, des falaises de l'océan Arctique jusqu'au cap Saint-Vincent au Portugal pour un saut de l'ange final. Un récit désopilant doublé d'une réflexion mordante sur le suicide.


     

    Mon avis : 

         Rien n'était à priori fait pour réunir Onni Rellonen, chef d'entreprise essuyant sa quatrième faillite et Hermanni Kemppainen, colonel de l'armée mis sur la touche par sa hierarchie. Pourtant, un pur hasard va les réunir dans une grange perdu au fin fond de la campagne, un jour de Saint-Jean. Alors que tout leurs compatriotes sont occupés à fêter comme il se doit cet événement, nos deux protagonistes ont décidé de mettre fin à leurs jours ; forcément un tel point commun ça rapproche ! Onni n'en est pas à sa premeière tentative, il lui vient alors une idée : réunir d'autres candidats au suicide de Finlande en association pour partager leurs expériences et mettre au point la manière idéale d'en finir. Les candidats sont nombreux et c'est finalement un bus plein de ces "dépressifs anonymes" qui va sillonner la Finlande puis l'Europe entière, à la recherche de l'endroit et du suicide "Idéal".

         Rassurez vous tout de suite, le sujet est grave, même plutôt tabou, mais le livre ne l'est pas du tout ! C'est même tout le contraire ! Ce livre est plein d'humour et de légèreté. L'auteur nous sert grâce à sa plume tout en douceur, un savoureux mélange de cynisme, d'humour un peu noir et de loufoque. Rien dans ce livre n'est choquant, ni agressif. J'ai souris tout le long de cette histoire qui se lit quasiment d'une traite, j'ai même franchement rigolé plus d'une fois. L'auteur nous sert néanmoins derrière tout cela une réflexion forte intéressante sur le suicide, qui semble être une pratique assez répandu dans le pays. On y voit des candidats des quatre coins du pays et surtout de toutes origines sociales. Il nous dresse d'ailleurs également un portrait de ses compatriotes assez  pragmatique et peu flatteur, mais je pense que ces défauts sont applicable à bon nombre d'entre nous. Il aborde également des thèmes comme la maladie ou la solitude. 

        Pour conclure, j'ai vraiment adoré cet espèce de "road trip" qui tiens plus de l'enterrement de vie de célibataire que du convoi funéraire. Ces gens qui finalement commence à vivre précisément au moment où ils ont fermement décidé d'en finir ! Ce livre est une véritable bouffée d'oxygène, on le referme avec une patate pas possible. Je vais vraiment m'intéresser de beaucoup plus près à cet auteur !

    Ma note :  16/20.

    Ce livre à été lu dans le cadre du challenge :

    http://3.bp.blogspot.com/--d_kFSEZ1_A/VsM6bSOYQjI/AAAAAAAAHZw/4oemS3K9n_s/s1600/1.PNG


    4 commentaires
  • Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (Millénium tome 1) - Stieg Larsson

    Milenium tome 1

     

     collection Actes noirs - éditions Actes sud ; policier ; 574 pages

     

     

      Synopsis : Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et  économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une  enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de  Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de  le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme  rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist,  cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les  documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.  Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines  familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs  psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs  séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. 


     

    Pourquoi ce livre ?

    J'ai lu et adoré cette saga il y a au moins 6 ans de ça. C'est vraiment la première série où
    je n'ai pas pu m'empêcher d'enchaîner les tomes ! Ca fait maintenant une bonne année que j'ai envie
    de me replonger dendans sans jamais oser car moi et les relectures, ce n'était vraiment pas ça.
    Mais voilà qu'une Lecture Commune est organisé sur Livraddict par Nbsjof_16 ; c'était l'occasion
    ou jamais !

    Mon avis :


    Première sensation, je me suis rendu compte que ça me faisait un plaisir fou de retrouver Mickaël
    Blomkvist, ce journaliste indépendant à succès en pleine tourmante après un scoop un peu trop vite
    sorti d'une part et Lisbeth Salander, cette fille, un peu gothique, un peu anorexique et surtout
    très bizarre qui gagne sa vie en réalisant des enquêtes approfondie et franchement "Border line"
    sur la personnalité et la vie des gens d'autre part. Parce que, oui, les personnages sont très
    attachant et très bien travaillés, que ce soient les principaux où tous les personnages secondaires
    du récit.

    Mickaël va essayer de sauvegarder son magazine d'investigation économique qui est plus que menacé
    après une condamnation pour diffamation à l'encontre d'un riche industriel, Hans Erik Wënnerstrom.
    Pour cela, il est plus ou moins obligé de prendre ses distances avec la rédaction du magazine.
    Un autre industriel à la retraite, Heinrich Vanger en profite pour lui proposer une enquête privée
    sur une disparition survenue 30 ans plus tôt, dans sa famille et toujours irrésolue. C'est donc une
    année sabatique que va prendre Mickaël pour se pencher sur ce cas, purger sa peine de prison,
    et essayer de contrattaquer Wënnerstrom. Son chemin finira alors par croiser celui de Lisbeth avec qui
    il va finir par former un duo de détective plus qu'improbable.

    Le récit se découpe en deux parties : une sur la vie du magazine et les magouilles économico-
    journalistique et la seconde sur l'enquête à proprement parler.
    La première est évidemment un peu plus lente que la seconde, j'ai d'ailleurs beaucoup entendue dire
    qu'elle était carrément ennuyeuse ! Je trouve que c'est quand même très exagéré, cette partie m'a également plu, mais c'est
    vrai que l'économie et la vie de l'entreprise m'ont toujours beaucoup intéréssé . L'auteur se sert de cette partie pour faire une
    critique assez aiguisée du journalisme en général et du journalisme d'investigation en particulier. L'auteur sait de quoi il
    parle puisqu'il était journaliste lui même.
    La seconde est articulée autour d'une sorte de huis-clos fort bien mené et dont le rythme est bien maîtrisé. Là où c'est très fort, c'est bien qu'ayant de très bon souvenirs de l'enquête et surtout du dénouement, j'ai replongé dedans et me suis laissé
    emporté, j'ai ressenti les mêmes petites montées de rythme que pour ma première lecture.
    La seule chose qui ai changé par rapport à première lecture, c'est que les quelques scènes un peu glauques et violentes ont été
    ressentie très atténuées. Avec ce que je sais, j'ai vu aussi Lisbeth, de façon un peu différente et j'ai saisi des détails dans sa personnalité que je n'avais pas ressenti en première lecture.

    Si ce tome ne s'arrête pas sur une fin ouverte et pourait quasiment être un one-shot, il nous laisse avec l'irrepressible
    envie d'en savoir plus sur Lisbeth et de comprendre cette femme indépendante, forte et moderne bien que sérieusement cabossée par la vie.
    Le seul petit point qui m'ai déplu, c'est la relation "fantasmée" entre Mickaël et Erika, moi les histoires de "sex-friend"
    c'est franchement pas ma tasse de thé !

    En bref, ce livre était déjà un coup de coeur à ma première lecture, il est largement confirmé, j'ai désormais hâte d'être
    en juin pour lire le second volet !!


    7 commentaires
  • Bonjour à tous et bienvenue sur mon blog.

    Moi c'est Tautiton, et j'ai 33 ans.

    Dévoreur de livre, je m'essaye depuis peu aux chroniques littéraires ; et donc maintenant j'ai décidé de les rassembler sur ce blog.

    Je suis également débutant sur la blogosphère, je suis donc preneur de tous vos avis/conseil/critiques.

    Mon univers littéraire et assez varié, il va en gros de San-Antonio à Maupassant en passant par Dan Brown et Christopher Paolini.

    Je lis principalement des polars et des classiques, mais j'aime également beaucoup la fantasy, que je lis encore trop peu à mon goût, et

    j'ai fais très récemment mes premières armes avec la science-fiction.

    Ce blog à pour l'instant pour but principal de présenter mes chroniques et évidemment d'en parler avec vous (n'hésitez donc pas à

    poster des commentaires ! )

    J'ai une ou deux idées qu'il faut encore que je travaille, mais on va déjà voir si j'arrive à tenir le rythme d'une chronique par semaine ou 15 jours quand je suis dans des gros pavés.


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique