• Dumas pour tous

    Qu'est que c'est ? et pourquoi cet article ? Dumas pour tous est un challenge créé par Nekotenshi sur livraddict. Il est tout simplement l'antre des amoureux "du maître" comme l'aime à l'appeler notre gourou. Ce challenge fête aujourd'hui ses 2 ans ! Pour célébrer l'occasion, Neko nous a proposé de faire un petit billet pour parler de Dumas et nous (et du challenge bien sûr) ; ce que je.

    Dumas et moi ! Ma première expérience Dumasienne n'est finalement pas si vieille que cela. Il y a deux ans environ, je commençais à tourner en rond dans mes lectures : du polar, du polar, encore du polar et des San-Antonio bien sûr. L'envie de diversifier mes lectures se faisait grande. Un jour dans un emmaüs, je tombe sur un exemplaire des trois mousquetaires à 15 ou 20 centimes, je me suis alors simplement dis : "à ce prix là, je ne risque pas grand chose et puis ça me donnera l'occasion de connaître enfin la vrai histoire et de savoir enfin pourquoi les mousquetaires alors qu'ils sont 4 !" La machine était lancé ! Je suis tombé tout de suite sous le charme de la plume et du phrasé du maître. C'est avec ce roman que je me suis rendu compte que les classiques n'étaient pas forcément chiant. C'est grâce à lui que je me suis mis à la littérature classique et à l'aimer  ! ( je lis en moyenne un classique par mois ) 

    J'ai d'ailleurs tellement parlé de ce livre à mon entourage, que mes parents m'ont offert à mon anniversaire Le comte de Monte-Cristo en livre de poche. Je n'hésite pas à le dire, c'est l'un de mes plus beaux cadeaux ! Je l'ai littéralement dévoré ! c'est le premier livre dont j'ai rêvé la nuit ! C'est tout simplement pour moi LE chef-d'oeuvre, LE livre parfait. C'est d'ailleurs par rapport à ce livre que je réalise toutes mes notations, c'est ma référence, mon 20/20. Je pensais sincèrement qu'aucun livre ne pourrait l'égaler à mes yeux, mais ça c'était avant le mois dernier que je lise La dame de Monsoreau ; j'ai longtemps hésité a lui mettre ce 20/20, je ne lui ai finalement attribué "que" 19,5 ! Je ne suis donc plus aussi certain qu'aucun livre ne le rejoindra jamais, mais il y a de grandes chances, si c'est le cas, que ce soit par un autre Dumas.

    Le challenge et moi ! Une fois inscrit sur Livr'addict, j'ai vite repéré ce challenge consacré à cet auteur dont je me sentais déjà accroc. Première chose dont je me soit rendu compte : j'était loin d'être le seul à être Dumas-dépendant ! Bon j'ai aussi appris que la dumasite aiguë était une maladie totalement incurable  ! En fait personne ne cherche de remède, et, tant mieux !! Ce challenge m'a également permis d'aller fouiller dans l'énorme bibliographie du maître pour y trouver des œuvres moins connues, mais qui me font très envie. Je pense notamment au diptyque Le trou de l'enfer/Dieu dispose. Dumas qui nous parle de sociétés secrète, cela ne pouvait que m'attirer. J'allais me lancer dedans quand notre gourou a eu l'idée géniale de lancer des lectures communes au sein du challenge. Cela m'a donc permis de découvrir la trilogie des Valois vers laquelle je ne serais pas forcément allé de moi même. (comme ça aurait été dommage !) 

    Ce que j'aime chez Dumas et mes personnage favoris ! Avant tout sa plume évidement ! Que les mots sont beaux, quand ils sont si bien agencés ! Surtout dans les conflits, j'adore cette façon qu'ont ses personnages de dire à leur interlocuteur ses quatre vérités, de le provoquer même, sans jamais lui manquer de respect. J'aime "l'excès" de civilités qu'il y a dans ses romans, qui contraste tellement avec ce que l'on peut voir dans notre monde à nous. J'aime la façon qu'il a de s'adresser au lecteur en se prenant un peu pour un professeur. Enfin, j'aime son humour et son ironie.

    J'aime aussi beaucoup les titres qu'il donne à ses chapitres : "Où Molière pris peut-être sa première idée du bourgeois gentilhomme"

                                                                                                                  "Comme il y a des clefs qui ouvrent des portes auxquelles elles ne sont pas déstinées"

                                                                                                                  "Comment Chicot fit un trou avec son épée après en avoir fait un dans la cloison" 

    J'aime encore tout un tas d'autre chose chez lui mais je sens que je vais vous ennuyer si je continue ! Comment ? c'est déjà fait ? tant pis alors. :)

    Mes personnages préférés : - Porthos, j'adore ce personnage très rabelaisien, un peu benêt sur les bords, mais d'un courage et d'une loyauté à toute épreuve. 

                                                       - Edmond Dantès ! j'adore ces personnage, car oui Edmond Dantès est bien plus qu'un simple personnage, il est à lui seul tout un pannel de personnage, certainement le personnage le plus élaboré qu'il m'ai été donné de voir apparaître dans un roman.

                                                       - L'abbé Faria personnage secondaire mais que j'ai adoré, il a hanté un certain nombre de mes nuits celui ci.

                                                       - Haydée dont je suis tombé raide dingue

                                                       - Chicot personnage très complexe

                                                       - Frère Gorenflot autre personnage Rabelaisien

                                                       - Raoul de Bragelonne

                                                       - et, enfin, le duo Coconas et La molle

     

    Voilà tous ce blabla pour souhaiter un joyeux anniversaire au challenge Dumas pour tous. N'attendez pas l'année prochaine pour nous rejoindre. Que vous soyez amateur du maître ou un novice qui aimerait le découvrir, venez ! c'est par là !


    4 commentaires
  • Le liseur - Bernhard Schlink

    Le liseur

     

    éditions gallimard, 202 pages, drame

     

     

     

     

    Synopsis : A quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de des études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais. Il la revoit une fois, bien des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : "Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération que j'aurais moins bien su camoufler que les autres ?


      Pourquoi ce livre ? J'ai vu et adoré le film The reader tiré de ce livre, il y a quelques années. Quand Kyradieuse a proposé une LC sur ce livre, j'ai sauté sur l'occasion ! Je ne prenais aucun risque ; sauf que ... 

    Mon avis : Je ne vais pas revenir sur le résumé, il est pas trop mal fait. 

    La première partie du roman est donc consacrée à la rencontre entre Hanna et Mickaël ainsi que l’idylle qui s'en suit. Tout va très vite dans cette relation, Mickaël nous fait bien comprendre à quel point Hanna occupe ses pensées et l'obsède ; tout suggère la passion et le grand amour. Sauf que la passion, je ne l'ai pas tellement ressentie. Et je crois que c'est là, que réside le principal problème que j'ai eu avec ce livre : Je n'ai pas ressenti grand chose, quasiment aucune émotion ! L'écriture de l'auteur est assez fluide, je ne peux pas le nier mais j'ai eu beaucoup de mal à y adhérer. En plus j'ai trouvé cette partie assez répétitive. Hanna est très froide, et ça a son importance dans l'histoire, mais lui ? Un gosse de quinze ans qui vit une relation avec une femme de 20 ans son aînée, on s'attend a ce qu'il se sente tout puissant, que son égo soit au top niveau, mais non j'ai eu l'impression qu'il passait son temps à geindre. Alors oui, ce sont ses souvenirs qu'il nous raconte, c'est logique que ce soit teinté de nostalgie, mais là ça l'était trop. Dans cette partie je me suis ennuyé, j'ai même failli jeter l'éponge ! 

    Heureusement dans la seconde partie, le procès, ça va mieux. Ça devient intéressant. On voit l'Allemagne confronté à ses démons passés. On aborde des questions comme le pardon, l'influence du passé de l'être aimé sur notre amour, les notions de responsabilité culpabilité... Evidemment je connaissais déjà le secret d'Hanna, mais ça ne m'a pas tellement dérangé au final. Et puis il y a l'épisode du Struthof Natzweiler, vraiment très bien traité. J'ai déjà visité ce camp, et c'est une visite qu'on ne peut oublier, mais j'y suis véritablement retourné avec lui, les ressentis de Mickaël sont à ce moment criant de vérité !

    La troisième partie est celle de la détention d'Hanna. Là, on retombe un peu dans les travers de la première, mais heureusement bien moins. Je crois qu'au final je n'ai jamais vraiment compris Mickaël. C'est un drame, donc vous vous doutez bien que la fin n'est pas joyeuse, mais je n'ai eu qu'un léger ressenti de tristesse, là où dans le film j'étais vraiment au bord des larmes.

    J'ai bien conscience que si je n'avais jamais vu le film, et si je ne sortait pas d'une lecture aussi excellente, mon jugement serait peut être un peu plus clément, mais ça ne changerait pas le fait que cette lecture est une véritable déception. L'histoire est bonne mais la façon dont elle est racontée m'a laissé complètement de marbre. Je suis tout de même arrivé au bout, donc je mettrais la moyenne, mais je n'irais pas au-delà ! Cette lecture met au moins une chose en évidence : c'est le tallent fou de Kate Winslet et Ralph Fiennes, car ils ont réellement sublimé cette histoire en faisant du film un concentré d'émotion. Je crois vraiment que c'est la première fois que je dis cela : mais regardez le film et oubliez le livre !

    Ma note : 10/20 

    Je remercie tout de même Kyradieuse pour cette Lecture commune, ça déception est peut être moins grande que la mienne (son avis ici) mais elle m'a tout de même promis une revanche pour une meilleure lecture ;)

    Ce livre a été lu dans le cadre du challenge : 

    Challenge lire ensemble


    6 commentaires
  • Aujourd'hui je voudrais vous présenter un challenge auquel je viens de m'inscrire :

    Challenge Livra'deux pour PAL'addict *16*

    Comme son nom l'indique c'est un challenge qui se déroule en binôme.

    Chacun doit choisir dans la PAL de l'autre 3 livres : - Un qu'il a lu et voudrais le faire découvrir à son binôme

                                                                                                  - Un dont il a envie d'avoir l'avis d'un ami et,

                                                                                                  - Un dont le résumé l'interpelle.

    Chacun choisit au moins un livre dans cette sélection qu'il doit lire et chroniquer avant la date butoir : ici le 31 juillet.

    Notre collaboration se passant très bien sur le challenge déstockage de PAL en duo, Nanounette m'a proposer de s'associer pour ce challenge également ; j'ai évidemment tout de suite accepté !

    Avancement : J'ai lu (ou tenté) mes trois lectures. Deux belles surprises et un échec retentissant. Merci à Nanounette pour ces deux découvertes qui compensent très largement la déception ! On verra ce qu'elle me réserve pour la prochaine cession ;)

                                Elle a lu deux livres sur les trois et a visiblement beaucoup apprécié :)

    J'ai choisi pour elle :

    Challenge Livra'deux pour PAL'addict *16*

     

     

    Orgueil et préjugés de Jane Austen, que j'ai lu et vraiment beaucoup aimé !

    sa chronique

    Challenge Livra'deux pour PAL'addict *16*

     

     

    Ne le dis à personne de Harlan Coben, dont j'ai beaucoup entendu parler.

     

    Challenge Livra'deux pour PAL'addict *16*

     

     

    Oraisons, intégrale de Samantha Bailly dont le quatrième de couverture me tente énormément !

     sa chronique

     

     

    Nanounette a décidé de commencer par Oraisons, mais elle veux tenter les trois !!

    Elle m'a choisi :

    Challenge Livra'deux pour PAL'addict *16*

     

     

    Hunger games tome 1 de Suzanne Collins, qu'elle a lu

     ma chronique

    Challenge Livra'deux pour PAL'addict *16*

     

     

    Complètement cramé de Gilles Legardinier pour avoir mon avis.

    ma chronique 

     

    Challenge Livra'deux pour PAL'addict *16*

     

     

    Le charbon et le tartan, Outlander tome 1 de Diana Gabaldon, qu'elle a, elle aussi dans sa PAL.

     ma chronique

     

    Je ne sais pas encore par quoi je vais attaquer mais je me lance le défi de lire les trois. Un vrai défi, car aucun des trois n'était dans le haut de ma PAL

     


    3 commentaires
  • Lune rouge - Julia M. Tean

    Lune rouge

     

    éditions Rebelle, ebook, fantastique / érotique

     

     

     

     

     

     

     

    Synopsis : Depuis trente ans, le même scénario morbide se répète. De 1963 à 1983, trois femmes ont froidement assassiné l’homme qu’elles aimaient. 1992. Lana Jiang souffre de troubles bipolaires et de cauchemars récurrents. Persuadée d’être condamnée à tuer l’homme dont elle tombera amoureuse, elle est internée en hôpital psychiatrique. Mais les portes de l’hôpital ne sont que de maigres protections face à la malédiction qui pèse sur elle. Et l’amour peut surgir là où l’on ne l’attend pas… 


     

    Pourquoi ce livre ?
    J'ai découvert l'auteure totalement par hasard grâce à une promo ebook de son précédent livre. (Jeux double) Je suis alors totalement tombé sous le charme de son style. Sauf qu'ici on délaisse le thriller pour le fantastique érotique (enfin c'est pas tout a fait aussi simple vous verrez). Je l'ai donc sorti de ma PAL pour une lecture commune avec Nanounette dans le cadre du déstockage de PAL en duo.

    Mon avis : Lana ne cesse de faire le même cauchemar depuis l'âge de 8 ans : des femmes poignarde leur mari dans une mystérieuse ferme. Ces cauchemars lui pourrissent la vie, jusqu'à qu'un bibliothécaire lui conseille d'écrire un livre pour s'exorciser. Si dans un premier temps, cela semble marcher, les cauchemars finissent par revenir en s'amplifiant, même ! Persuadée qu'elle est condamné à tuer son compagnon comme dans ses visions, elle demande à se faire interner dans un hôpital psychiatrique alors même qu'elle est encore célibataire. Mais est elle sûre d'y être protégée de cette malédiction et même de l'amour ??

    Bien que le style de roman soit différent, j'ai retrouvé la plume entraînante et addictive que j'avais connu dans jeux double. Julia M. Tean nous entraîne littéralement dans la tête de son héroïne, on va ressentir ses angoisses, le poids de la malédiction, ses démons intérieurs, ses pulsions, tout ; l'auteure, ne nous épargne rien ! Quel personnage que cette pauvre Lana ! J'ai vraiment adoré son courage et la force de caractère qu'elle dégage. On la sent complètement possédée par cette mystérieuse lune rouge, un peu à la façon de Jack Torrence dans Shining. D'ailleurs Madame Tean n'a absolument pas à rougir de la comparaison sauf qu'ici Lana lutte vraiment !
    Des personnages, il y en a peu dans ce livre, mais ils sont tous très complet, et leur psychologie très poussée. J'ai évidemment beaucoup aimé Keisuké qui va se servir de son pouvoir pour tenter d'aider au mieux celle dont il est tombé amoureux, mais je crois que mon chouchou c'est Ben (désolé, je ne peux pas vous en dire plus sur lui !)

    Chose qui m'a particulièrement plu également dans ce livre, c'est l'ambiance ! C'est un livre plutôt très noir, l'atmosphère est très pesante, le rythme assez intense. J'ai beaucoup aimé la façon qu'à l'auteur par moment de flirter avec le glauque sans jamais y sombrer totalement.
    En bref une véritable ambiance de bon thriller psychologique !

    Et pourtant nous sommes belle est bien dans un livre fantastique. Des visions, de mystérieux pouvoirs, du paranormal sont l'essentiel du livre. Nous sommes également dans un livre classé érotique, et ça j'avoue, c'est le côté qui me faisait le plus peur. Le sexe est effectivement très important dans l'histoire. Nos deux protagonistes ont une petite vingtaine, forcément les ormones les travailles. Mais mise à part une toute petite scène dont on aurait pu se passer (elle est vraiment toute petite) cela sert réellement l'histoire ! Alors les scènes sont parfois peut être un peu trop rapide à mon goût et j'aurais aimé un peu plus de sensualité, mais c'est globalement très bien fait. C'est vraiment bien passé chez moi qui ne suit pas du tout habitué à ce genre littéraire. Une ou deux scène m'ont même fait accélérer un peu le palpitant, sans avoir toutefois besoin de recourir au bromure lol.

    Comme vous le voyez, c'est un livre qui traverse les genres ( on aura même le droit à une pointe d'ésotérisme) absolument passionnant que j'ai eu bien du mal à lâcher. Un gros coup de cœur qui ne fait que confirmer et attiser encore plus mon intérêt pour cette auteure. Je vous le recommande chaudement si vous voulez vivre une expérience un peu à part.

    Ma note : 19/20 Lune rouge

    N'oubliez pas d'aller jeter un œil sur l'avis de Nanounette bien sûr ;)

     

     

    http://3.bp.blogspot.com/--d_kFSEZ1_A/VsM6bSOYQjI/AAAAAAAAHZw/4oemS3K9n_s/s1600/1.PNG


    8 commentaires
  • Les nains ( l'intégrale ) - Markus Heitz

    Les nains - Markus Heitz

     

    éditions Bragelonne, 566 pages, fantasy

    L'intégrale se compose de : Le passage de pierre 

                                                    et Lame de feu

     

     

     

     

     

    Synopsis : Lorsque s’effondre le passage de Pierre que les Nains gardaient depuis toujours, Orcs et Ogres déferlent sur le Pays Sûr.
    C’est le jeune Nain Tungdil qui donne l’alerte. Envoyé en mission par son père adoptif, le Mage Lot-Ionan, il découvre l’armée qui avance sur le pays. À la tête de cette force d’invasion, les Albes, êtres cruels et maléfiques, ont le pouvoir de ramener les morts à la vie.
    Tungdil n’a pas d’autre choix, s’il veut sauver Hommes, Elfes, Mages et Nains du péril imminent, que de devenir un héros.
      


    Pourquoi ce livre ?  En matière de fantasy, j'ai toujours adoré la race naine ! Seulement s'il sont plutôt bien représenté dans le genre ils sont rarement sur le devant de la scène. C'est en cherchant un roman leur faisant la part belle, que je suis tombé sur cette intégrale. Et monsieur Heitz semble être un spécialiste en matière de nain puisqu'il leur a consacré pas moins de quatre diptyques !

    Mon avis : Tungdil est donc un nain qui a été recueilli dès son plus jeune âge par un mage et a donc grandi parmi les hommes. Les seules choses qu'il connaisse de son peuple sont celles qu'il a appris dans les livres de son père adoptif. Tungdil commence d'ailleurs à être très avide de rencontrer d'autres nains et pourquoi pas en savoir plus sur ses origines. Son père va lui donner une occasion en or de provoquer le destin en lui donnant pour mission de traverser le pays afin de rendre des artefacts à son ancien apprenti. Ce voyage risque toutefois de ne pas être de tout repos puisque, les orcs, les ogres et les terribles albes sont en train d'envahir la totalité du pays "Sûr". L'aventure commence donc et va l'amener à rencontrer les siens et découvrir sa vrai nature.

    Tout d'abord, il faut savoir que les aventures de Tungdil sont très connu chez nos voisins allemandLes nains sont d'ailleurs un véritable phénomène puisque une adaptation sur grand écran est en cours de réalisation et que la sortie d'un jeu vidéo sur PS4 et XBOX One est prévue cette année !

    Un héros, qui n'était pas du tout destiné à l'être, qui va s'aguerrir auprès de maîtres d'armes qui vont l'accompagner dans un quête irréalisable, pour tenter de sauver le monde ; non sans avoir au paravent tenter de fédérer les elfes, les hommes etc ... et ainsi bouter le mal hors du pays. Vous allez me dire, ça sent le réchauffé ton histoire ! Mais c'est tellement bien exécuté et tellement bien raconté que ça passe tout seul et que ça ne m'a absolument pas gêné ! (bon je ne suis pas un vieux routard de la fantasy, je vous l'accorde !) La plume de Markus Heitz est légère et agréable, et surtout il ne nous assomme pas avec trop de descriptions. L'action est très présente (un tout petit peu moins dans le tome 1 évidemment) et le rythme est très bien maîtrisé. On se laisse vraiment très facilement emporter .

    L'originalité est donc dans la place que prennent les nains. Ici, il sont évidemment vraiment au cœur de l'intrigue. Ce sont en effet les nains qui sont chargé d'assurer la sécurité du pays Sûr. Leur hiérarchie et leur organisation en différente tribus régnant chacune sur sa montagne et sa spécialité est très fouillée et très intéressante.

    Ces nains , je les ai adorés ! Ils sont vraiment très attachants ! Tungdil évidemment, avec son grand cœur, ses idéaux, mais surtout ses deux compagnons d'armes, les jumeaux Boïndir et Boëndal. Ces deux là, m'ont bien fait rire ! Boïndir ne pense qu'a une chose : sortir ses couperets pour tailler de l'orc en morceaux, c'est le genre à frapper avant de réfléchir. Boëndal, quant à lui, passe sont temps à raisonner son frère et à tempérer ses ardeurs, mais n'en est pas moins un excellent guerrier. Une petite tendresse particulière pour Bavragor également.

    J'ai beaucoup aimé aussi faire la connaissance avec les Albes. Je ne connaissais pas du tout cet espèce de pendant maléfique des elfes (enfin encore plus que les elfes, car vous vous doutez bien que les elfes ne sont pas spécialement cher au cœur de nos nains !), qui est un peu mage et un peu nécromancien. Autre chose que j'ai aimé, c'est que ce livre n'est pas dénué de morale. J'aime beaucoup l'idée qu'on ai besoin de tous pour y arriver, quelque soit sa compétence, même si elle paraît des plus inutile au départ.

    En bref, un roman, qui, s'il ne révolutionne pas le genre, vous fera passer un  très bon moment. Je le conseille évidemment à tout ceux qui comme moi, ont du nain en eux, mais aussi à tout ceux qui voudraient une bonne histoire de fantasy sans prise de tête. Pour ma part je suis sûr que je vais continuer de suivre les aventures de Tungdil en me mettant à la recherche de La guerre des nains.

    Ma note : 16/20


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique