• Le club des punks contre l'apocalypse zombie

    Le club des punks contre l'apocalypse zombie - Karim Berrouka

    Le club des punks contre l'apocalypse zombieéditions Actu SF, ebook, science-fiction

     

     

     

     

     

    Synopsis : 

    Paris n’est plus que ruines.
    Et le prix de la cervelle fraîche s’envole.
    Heureusement, il reste des punks.
    Et des bières.
    Et des acides.
    Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge.
    Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse.
    Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie...

    Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos ! 


    Pourquoi ce livre ? : Dès que j'ai commencé à voir ce livre sur le net, j'ai immédiatement été très attiré par son titre, enfin surtout par le mot punk à vrai dire, parce que les zombies c'est pas tellement ma came. C'est d'ailleurs ce dernier sentiment qui prédominait et qui a fait que j'en ai remis l'achat à plus tard. C'est finalement la chronique de Stelphique qui m'a convaincu de l'acheter.

    Mon avis : Je ne connaissais pas du tout l'auteur avant ce livre, enfin c'est ce que je croyais ! En effet, ce n'est que très récemment que j'ai calculé que Karim Berrouka était le leader des Ludwig von 88, et ça, je connais ! Sachant le bonhomme un peu déglingos sur les bords, c'est avec un intérêt redoublé que je me suis jeté dans la découverte de sa facette d'auteur !

    Et dès le début, et la prise de contact avec nos punks, ça l'fait grave , je suis conquis ! Nous avons tout d'abords Deuspi et Fonsdé, deux punks destroy, tout aussi calés dans les acides et autres "dure" que dans le conneries en tout genre, mais toujours destructrice. Viennent ensuite, Eva la punkette ultra-pacifiste et pourfendeuse de l'exploitation animale et de tant d'autres causes ; Mange-Poubelle le freegan, adepte de la récup à tout va et grand amateur de films de zombies justement. Kropotkine, lui, c'est le théoricien de la bande, l'idéologiste, son anarchie, il l'a vit plus de façon "politique", il croit encore à l'avènement d'une nouvelle ère. Pour que le tableaux soit complet, il fallait bien évidement des punks à chien ! Leurs nom : Glandouille et Pustulle qui ne se séparent jamais de leurs trois clebs : Iench, Destroy et Proudhom. Tout ce petits monde vit dans un squat évidement, ils l'appellent, le collectif 25.

    L'apocalypse zombie, ils la voient plutôt venir d'un bon œil, ils vont enfin pouvoir vivre leur anarchie comme ils l'entendent ! Petit bonus et pas des moindres, ils vont même pouvoir en profiter pour emmerder un peu les keufs ! Seulement ils ne sont pas les seuls survivants, et ne sont pas les seuls non plus à vouloir l'avènement d'une nouvelle ère ...

    Comme vous avez pu le voir avec notre bande de joyeux d'anar, la diversité de la mouvance punk est bien représenté ; mais bien plus que ces punks tous plus savoureux les uns que les autres, la musique punk aura un rôle prépondérant dans l'histoire ! Les références sont nombreuses, si je connais un peu moins la musique punk anglo-saxonne, les références de groupes français m'ont carrément replongé en pleine jeunesse ! Ce livre est une véritable ode à la culture punk !

    Je vous le disais en intro, je m'attendais à du bien barré, j'ai été servi !! Ce monde apocalyptique est déjanté, complètement délirant ! je me suis marré pendant la totalité du livre ! Déjà l'image de nos punks est des plus savoureuse, mais comme en plus l'auteur nous rajoute du mystique avec des visions et hallus qu'on dirait sous acide (elles le sont parfois vous me direz !) ... Ajoutez à cela, une plume brute et percutante, et vous obtenez un bouquin que vous aurez beaucoup de mal à reposer !!

    Alors oui, c'est caricatural, ultra caricatural, même, c'est parfois un peu décousu, mais bordel, qu'est ce que c'est bon ! Et pourtant, derrière tout ce délire, ce côté à côté de la plaque, il y a vraiment quelque chose à ressortir de cette histoire. On se marre, et on en ressort un peu moins con ! Franchement que demande le peuple ??!!

    J'ai franchement adoré cette fin aussi ! Un peu en queue de poisson, mais NO FUTURE quoi !

    En bref, un énorme coup de cœur pour ce livre qui a réveillé mes neurones à crête, qui m'a fait rajeunir de quelques quinze années. Karim, tu m'a fais revivre mes années binouzes / potos / pogos, ces années où le temps d'un festoch, on a vraiment foie en l'humanité et qu'on se dit que le monde est pas si pourri que ça ! Pour tout ça j'ai envie de te dire : MERCI VIEU !!

    Ma note : 19/20 Les lames du cardinal

     

    Ce livre a été lu dans le cadre du challenge :

    Déstockage de PAL en duo : le vrai défi partie 2

    ainsi que pour valider le département de Paris du Tour de France littéraire


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 31 Décembre 2016 à 19:47

    J'attendais ton avis, et je suis contente de voir que tu as mis le lien, merci beaucoup!!!!!;) Une lecture qui déménage je t'avais prévénu, et en plus, toi c'est ton style de musique, tu as plus de reférences que moi sur le sujet!!!!Je suis donc ravie de t'avoir influencé sur cette piste de lecture, et je pense que 2017 sera tout aussi bien partage et influences!!!!Bon reveillon!!!!;)

      • Dimanche 1er Janvier à 19:18

        Ben j'ai même pas eu le temps de te prévenir de la publication de la chronique que tu l'as lue ;) Je n'ai qu'une hâte maintenant, c'est de lire Fées, weed et guillotine !! J'espère vraiment que c'est de la même trempe ! Merci de m'avoir tenté et j'espère que tu le fera encore de nombreuses fois cette année !! Merci enfin pour tes bons voeux et bonne année, pleine d'échanges livresques à toi aussi.

    2
    Mardi 3 Janvier à 20:11

    J'ai un autre titre de l'auteur dans ma PAL, j'espère qu'il me plaira autant que celui-ci t'a plu :)

      • Dimanche 15 Janvier à 21:42

        Je pense vraiment que tu vas te régaler avec cet auteur assez haut en couleur !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :