• L'île des amours éternelles

    L'île des amours éternelles - Daina Chaviano

    L'île des amours éternelleséditions Buchet Chastel, 439 pages, romance

     

     

     Synopsis : Miami, 1998. Pour fuir sa vie de solitude et d’ennui, Cecilia, jeune journaliste cubaine exilée, trouve refuge un soir dans un bar musical où elle rencontre Amalia, une vieille femme exilée elle aussi mais prête à révéler une longue chronique d’étonnants secrets. Au cours des prochaines nuits rythmées par la guaracha et le boléro, enfumées par les Cohiba, Cecilia reviendra, subjuguée, écouter Amalia lui conter trois histoires de famille vieilles de plus d’un siècle et constitutives de la trame du roman. Cette saga de destins croisés dans le Cuba des 19ème et 20ème siècles résonnera étrangement dans le cœur de Cecilia, elle-même sur la piste d’un mystère à résoudre aux limites du paranormal dans le Miami d’aujourd’hui. Entre chronique familiale, fiction historique, roman des origines et de l’exil qui mêle les fantômes du passé –des confins de la Chine, de l’émancipation des Noirs à la révolution cubaine- aux énigmes du présent, L’île des amours éternelles s’inscrit dans la tradition latino américaine du réalisme magique qui sait faire triompher l’éternité des sentiments sur la fatalité de la mort.


      Pourquoi ce livre ?  Ce livre, je l'ai lu complètement à l'aveugle ; je n'ai lu ni le résumé, ni aucune chronique qui en parle, je ne savais d'ailleurs absolument pas de quoi il était question non plus, je ne savais même pas dans quel genre il se classait, et enfin, je ne connaissais pas du tout l'auteur ! J'ai totalement fait confiance à ma copinaute Cassie, pour qui il était un coup de cour total. (Bon je l'avoue, j'ai quand même été un petit séduit, aussi par la magnifique paire de gambette ultra sensuelle de la couverture ) Et je la remercie, puisqu'elle a finalement décidé de le relire avec moi.

    Mon avis : Bon, ben voilà, me voilà arrivé là et je ne sais absolument pas ce que je vais bien pouvoir vous dire, ni par quel bout je vais bien pouvoir prendre cette chronique ! Ne vous méprenez pas, ce livre je l'ai adoré ; peut-être même plus que ça encore ! C'est juste que c'est un roman tout en sensations où tout se joue tellement sur le ressenti que j'ai bien du mal à mettre des mots là dessus !

    Je vous parlais de la sensualité de la couverture, mais en quelques sortes c'est le roman tout entier qui l'est. Le principal sens qui a été mis en éveil chez moi, c'est l'ouïe bien sûr ! La musique est en effet omniprésente dans ce livre, tellement que chaque chapitre emprunte son nom au répertoire des boléros cubains. Evidemment je ne connais aucun de ses titres mais j'avais constamment en tête une espèce de mélodie langoureuse entre Rumba et blues New Orleans. Langueur et Mélancolie sont deux adjectifs qui qualifient assez bien l'atmosphère si particulière dans laquelle l'auteure nous embarque, mais il y a autre chose, on ressentirais presque une espèce de moiteur tropicale en lisant ce livre. On part en voyage, le dépaysement est vraiment saisissant !

    Comme vous l'aurez compris, nous sommes dans une histoire de destins croisés, les personnages sont plutôt nombreux. Au début, j'étais d'ailleurs paumé au milieu de tout ça. La plume vraiment magnifique de l'auteure m'a tout de suite charmé et j'ai finalement très vite retrouvé mes marques au milieu de ces personnalités si différentes. Ces personnages, tous aussi attachants les uns que les autres n'ont en commun que Cuba et une vie des plus compliquées. Cuba comme un aimant, Cuba comme un espoir. Parmi eux je retiendrais surtout Mercedes qui m'a bouleversé. On assiste à travers ces yeux à une scène  d'une sensualité, d'une grâce ... en bref une scène des plus sublime ! Je retiendrais évidemment également Amalia, sorte de plaque tournante du récit, un personnage vraiment très complexe et complet

    Au delà des destins croisés de plusieurs famille, c'est le destin d'une nation dont il est question ici. Et là, c'est je trouve un tour de force de Daina Chaviano, elle arrive à nous parler de Cuba, des Cubains sans réellement faire de politique. Elle nous présente son île sous un jour que je ne connaissais pas tellement ; je ne savais pas par exemple, que la fondation de cuba s'était faite dans le cosmopolitisme.

    J'ai beaucoup aimé la touche de mysticisme à la limite du fantastique dont se sert l'auteure pour pimenter son intrigue. Enfin, ce qui est fantastique c'est surtout à quel point j'ai été comme envoûté par ce récit, à quel point il s'est insinué en moi, à quel point j'ai été charmé, subjugué par cette histoire d'amour ! (ben oui, il y en a quand même une ;) )

    En bref, un énorme coup de cœur, que je ne peux que vous recommander chaleureusement ! Ne vous fiez pas à la quatrième de couverture qui ne rend pas tellement hommage à ce livre. Ne vous fiez pas tellement à cette chronique qui retranscrit bien difficilement l'étendu des émotions qu'a pu faire naître en moi cette lecture. C'est en toute confiance que j'ai lu ce livre conseillé par Cassie ; je peux vous l'assurer, vous pouvez avoir une confiance aveugle en ce livre, vous allez adorez ! Lisez le !!

    Ma note : 19/20 Les lames du cardinal

     

    Un énorme merci à Cassie pour m'avoir conseillé ce livre, mais aussi bien évidemment pour cette lecture commune et tous les échanges qui en ont découlés. Si vous voulez lire son avis c'est par ici !

    Cette lecture m'a bien évidemment donné envie de réécouter une chanson sur Cuba d'un chanteur de ma ville bien trop méconnu. La mélodie colle vraiment très bien à l'ambiance de ce livre, je ne résiste donc pas à l'envie de vous la partager :


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Février à 07:53

    oh my god, elle est très belle ta chronique.... je trouve que tu as su rendre pas mal d'émotions, et ça me redonnerait envie de le relire ;)

    superbe ta chronique, j'espère qu'elle convaincra du monde ;)

      • Lundi 6 Février à 11:57

        Merci beaucoup, tu peux pas savoir à quel point je suis ravi qu'elle te plaise ;) Et moi aussi j'espère que j'arriverais à convaincre plein de monde, ce livre le mérite tellement !!

        (Je te préviens, tu ne le reliras pas sans moi :P d'ailleurs il faut que je l'achète, c'était un emprunt médiathèque, mais il me le faut absolument dans ma bibliothèque ! )

    2
    Vendredi 17 Février à 10:49

    Comment dire qu'entre Cassie et toi, je veux absolument ce roman maintenant ! Ne soyez pas fier de vous, c'est vraiment pas sympa pour ma PAL :( ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :