• Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (Millénium tome 1) - Stieg Larsson

    Milenium tome 1

     

     collection Actes noirs - éditions Actes sud ; policier ; 574 pages

     

     

      Synopsis : Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et  économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une  enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de  Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de  le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme  rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist,  cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les  documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.  Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines  familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs  psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs  séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. 


     

    Pourquoi ce livre ?

    J'ai lu et adoré cette saga il y a au moins 6 ans de ça. C'est vraiment la première série où
    je n'ai pas pu m'empêcher d'enchaîner les tomes ! Ca fait maintenant une bonne année que j'ai envie
    de me replonger dendans sans jamais oser car moi et les relectures, ce n'était vraiment pas ça.
    Mais voilà qu'une Lecture Commune est organisé sur Livraddict par Nbsjof_16 ; c'était l'occasion
    ou jamais !

    Mon avis :


    Première sensation, je me suis rendu compte que ça me faisait un plaisir fou de retrouver Mickaël
    Blomkvist, ce journaliste indépendant à succès en pleine tourmante après un scoop un peu trop vite
    sorti d'une part et Lisbeth Salander, cette fille, un peu gothique, un peu anorexique et surtout
    très bizarre qui gagne sa vie en réalisant des enquêtes approfondie et franchement "Border line"
    sur la personnalité et la vie des gens d'autre part. Parce que, oui, les personnages sont très
    attachant et très bien travaillés, que ce soient les principaux où tous les personnages secondaires
    du récit.

    Mickaël va essayer de sauvegarder son magazine d'investigation économique qui est plus que menacé
    après une condamnation pour diffamation à l'encontre d'un riche industriel, Hans Erik Wënnerstrom.
    Pour cela, il est plus ou moins obligé de prendre ses distances avec la rédaction du magazine.
    Un autre industriel à la retraite, Heinrich Vanger en profite pour lui proposer une enquête privée
    sur une disparition survenue 30 ans plus tôt, dans sa famille et toujours irrésolue. C'est donc une
    année sabatique que va prendre Mickaël pour se pencher sur ce cas, purger sa peine de prison,
    et essayer de contrattaquer Wënnerstrom. Son chemin finira alors par croiser celui de Lisbeth avec qui
    il va finir par former un duo de détective plus qu'improbable.

    Le récit se découpe en deux parties : une sur la vie du magazine et les magouilles économico-
    journalistique et la seconde sur l'enquête à proprement parler.
    La première est évidemment un peu plus lente que la seconde, j'ai d'ailleurs beaucoup entendue dire
    qu'elle était carrément ennuyeuse ! Je trouve que c'est quand même très exagéré, cette partie m'a également plu, mais c'est
    vrai que l'économie et la vie de l'entreprise m'ont toujours beaucoup intéréssé . L'auteur se sert de cette partie pour faire une
    critique assez aiguisée du journalisme en général et du journalisme d'investigation en particulier. L'auteur sait de quoi il
    parle puisqu'il était journaliste lui même.
    La seconde est articulée autour d'une sorte de huis-clos fort bien mené et dont le rythme est bien maîtrisé. Là où c'est très fort, c'est bien qu'ayant de très bon souvenirs de l'enquête et surtout du dénouement, j'ai replongé dedans et me suis laissé
    emporté, j'ai ressenti les mêmes petites montées de rythme que pour ma première lecture.
    La seule chose qui ai changé par rapport à première lecture, c'est que les quelques scènes un peu glauques et violentes ont été
    ressentie très atténuées. Avec ce que je sais, j'ai vu aussi Lisbeth, de façon un peu différente et j'ai saisi des détails dans sa personnalité que je n'avais pas ressenti en première lecture.

    Si ce tome ne s'arrête pas sur une fin ouverte et pourait quasiment être un one-shot, il nous laisse avec l'irrepressible
    envie d'en savoir plus sur Lisbeth et de comprendre cette femme indépendante, forte et moderne bien que sérieusement cabossée par la vie.
    Le seul petit point qui m'ai déplu, c'est la relation "fantasmée" entre Mickaël et Erika, moi les histoires de "sex-friend"
    c'est franchement pas ma tasse de thé !

    En bref, ce livre était déjà un coup de coeur à ma première lecture, il est largement confirmé, j'ai désormais hâte d'être
    en juin pour lire le second volet !!


    7 commentaires
  • Bonjour à tous et bienvenue sur mon blog.

    Moi c'est Tautiton, et j'ai 33 ans.

    Dévoreur de livre, je m'essaye depuis peu aux chroniques littéraires ; et donc maintenant j'ai décidé de les rassembler sur ce blog.

    Je suis également débutant sur la blogosphère, je suis donc preneur de tous vos avis/conseil/critiques.

    Mon univers littéraire et assez varié, il va en gros de San-Antonio à Maupassant en passant par Dan Brown et Christopher Paolini.

    Je lis principalement des polars et des classiques, mais j'aime également beaucoup la fantasy, que je lis encore trop peu à mon goût, et

    j'ai fais très récemment mes premières armes avec la science-fiction.

    Ce blog à pour l'instant pour but principal de présenter mes chroniques et évidemment d'en parler avec vous (n'hésitez donc pas à

    poster des commentaires ! )

    J'ai une ou deux idées qu'il faut encore que je travaille, mais on va déjà voir si j'arrive à tenir le rythme d'une chronique par semaine ou 15 jours quand je suis dans des gros pavés.


    4 commentaires